PACTE

Objectifs du projet

Le projet expérimental d'éducation thérapeutique PACTE (Psychoéducation, Apprendre à Connaître ses Troubles Ensemble), mené par de pôle de psychiatrie adultes Paris 11 des Hôpitaux de Saint-Maurice en collaboration avec l'UNAFAM et l'Atelier Santé Ville Paris 11, vise à aider les personnes atteintes de troubles psychotiques (schizophrénie) à améliorer leur comphérension de la maladie et à mieux respecter leurs prescriptions médicamenteuses afin de diminuer le nombre de rechutes et de ré-hospitalisation.

Ce programme donne des clés pour reconnaitre les signes précoces de rechutes et améliorer la qualité de vie des patients.

Qui peut participer ?

Ce projet s'adresse aux personnes atteintes de troubles schizophréniques ainsi qu'à leurs aidants (famille, amis...).

Où s'adresser ?

Hôpital de Jour de la Roquette
63, rue de la Roquette
75011 Paris
Dr Riana Ungureanu, psychiatre
M. André Lebret, cadre de santé
Tèl. : 01 47 00 90 51
Mail : hdj.paris11@hopitaux-st-maurice.fr

Déroulement du projet

Il comporte  :

  • Un module d'évaluation des besoins du patient,
  • Un module de six heures centré sur la capacité à vivre avec la maladie,
  • Un module de quatre heures centré sur la gestion et la connaissance des traitements et des différents dispositifs de soin.

Le projet se termine par une séance individuelle d’autoévaluation.
 

Comprendre le contexte de mise en oeuvre de ce projet

La schizophrénie est un trouble qui atteint entre 1 et 2% de la population. Malgré les avancées sur le plan des traitements médicamenteux, la discontinuation des soins amène à des rechutes qui nécessitent souvent une ré-hospitalisation. 

  • 74% des patients ayant été inclus dans l’étude CATIE ont arrêté leur traitement avant la fin de la première phase de l’étude (18 mois).
  • Le taux de non-compliance aux traitements est proche de 60% dans la population atteinte d’un trouble psychotique, ce qui entraine un risque accru de rechute, ré-hospitalisation et tentatives de suicide.

Lorsque le traitement médicamenteux reste l’axe central de la prise en charge des patients psychotiques, améliorer la compliance aux soins constitue une évidente nécessité dans le cadre d’une prise en charge cohérente.

Les résultats des études rejoignent notre pratique clinique journalière. Nous nous trouvons devant un défi d’autant plus important en psychiatrie car nous sommes souvent confrontés à des personnes ayant des faibles capacités d’insight.
Il existe un besoin croissant de développer des programmes d’éducation thérapeutique du patient (ETP) en sachant que l’offre dans ce domaine en psychiatrie est très limitée actuellement.

Nous sommes, par ailleurs, soutenus dans ce mouvement par l'UNAFAM et par l’atelier Sante Ville Paris 11.

La coopération avec l'Atelier Santé Ville Paris 11 s’intègre dans une démarche de réinsertion d’une population vulnérable dans le Nord est parisien, vivant du nord du 11ème arrondissement à la limite du 20ème arrondissement. (Quartier prioritaire de la Fontaine au Roi - « La politique de la Ville à Paris Quartiers prioritaires » Rapport 2010 APPA1272810)

Ce projet expérimental est soutenu par l’Agence Régionale de Santé Ile-de-France.

Les partenaires

logo de l'UNAFAM

 

Partager l'article