Accueil  |  Les Hôpitaux de Saint-Maurice  |  Actualité  |  Toute l'actualité

Toute l'actualité

Fier.ère.s de nos sportifs de haut niveau !

Fier.ère.s de nos sportifs de haut niveau !

Participation des étudiants et des diplômés de l'ENKRE (Ecole Nationale de Kinésithérapie et de Rééducation) aux JO de TOKYO

 

Félicitations aux 7 étudiants de l’ENKRE, Sportifs de Haut Niveau, qui ont participé aux JO de Tokyo !

En Haltérophilie :

  • Dora Tchakountéqui vient d’achever son cycle 1, a brillé en finissant quatrième des moins de 59 kg avec un total olympique de 213 kg. 
    Tout s’est joué à 1kg avec 213 kg. Le bronze et l’argent étaient à 214 et 217 kg. Si près du but, elle a réalisé sa meilleure performance en compétition et se propulse déjà sur 2024.
  • Anaïs Michelen première année à l’école, a défendu nos couleurs et a pris la septième place dans la catégorie des moins de 49 kg avec 177 kg. 
    Elle est à son niveau, à 1 kg de son record personnel. Le podium était à 194 kg.

En natation :

  • Yohann Ndoye-Brouarden première année, a malheureusement été disqualifié sur le 100 mètres dos en demi-finale après avoir manqué son virage.
    Le nageur des Dauphins d'Annecy est arrivé 5en demi-finale 1 du 200 mètres dos homme en 1 minute 56 secondes et 83 centièmes, à 14 centièmes de la finale.
    Son jeune âge et son potentiel le place dans une course effrénée pour la préparation de 2024.
  • Maxime Groussetégalement en première année, est passé tout près du podium en finale du 100 m nage libre avec le 4e temps : 47 secondes et 72 centièmes !
    Il a idéalement lancé le relais français, composé de Clément Mignon, Maxime Grousset, Charles Rihoux et Mehdy Metella, en battant son record personnel sur 100 m.
    L’équipe s’est classé 6e en finale du relais 4 x 100 m nage libre hommes.
    Il s'est également qualifié en demi-finales du 50 mètres nage libre où, un peu émoussé, il a réalisé le 12e temps.

En Kayak :

  • Marjorie Delassus, qui achèvera sa formation dans un an, a terminé au pied du podium (4e) en finale olympique de canoë monoplace (C1) ! 
    Elle s’est amusée et a pris beaucoup de plaisir. Dans le coup jusqu’au dernier instant, elle était encore dans la boite du Kiss and cry au moment où la dernière candidate s’élançait. Elle achève la compétition à une très belle 4e place prometteuse pour 2024.
    La compétition sera rude en interne puisqu’une seule française est engagée et qu’elles sont 3 à l’ENKRE à se battre pour cette place. Pour rappel Lucie Prioux avait remporté cette année les Championnats d’Europe.

En Aviron :

  • Margaux Bailleulqui est en deuxième année, occupe une place au sein de l’équipage du Quatre de couple femmes. L'embarcation française Aernoudts, Bailleul, Jacquet et Lunatti qualifiée pour la finale B a fait le 3e temps (6'29"70). Un résultat très encourageant en vue de 2024.

En Lutte :

  • Koumba Larroquequi est en première année, a été battue par tombé par la Mongole Battsetseg Soronzonbold en huitièmes de finale des moins de 68 kg
    Elle menait son combat jusqu’à 3 secondes de la fin, malheureusement elle s’est laissée surprendre et son parcours s’est achevé bien trop tôt pour une prétendante au titre. Très déçue, elle se projetait déjà sur 2024 pour effacer ce mauvais souvenir.

 

Voilà pour tous nos étudiants actuellement encore à l’école sur l’ENKRE. Mais quelques-uns de nos anciens étudiants participaient aussi à cette fête olympique...

 

  • Sarah Guyot en Kayak, a vécu ses 3e Jeux Olympiques, et s’alignait sur la série du kayak en ligne K2 et K4 sur 500m. 
    En K4, une élimination en demi-finale, l’amenait à gagner la finale B avec Manon Hostens, Vanina Paoletti et Léa Jamelot.
    Elle a terminé avec Manon Hostens septième de la finale du kayak sprint K-2 500m, remportée par le duo néo-zélandais Carrington-Regal. Un joli parcours encore une fois.
     
  • Adrien Bart en Canoë, participait aux épreuves de C1 1000m. Après des séries encourageantes, il gagnait sa demi-finale, puis achevait la finale au pied du podium avec une 4e place.
     
  • Le porte-drapeau français Samir Aït-Saïd en gymnastique, nous a crédité d’un joli salto lors de son entrée sur le stade olympique. Dès le lendemain il se qualifiait brillamment pour la finale des anneaux.
    Malheureusement, 2 jours avant la finale il se déchirait le biceps brachial. Il est arrivé quatrième de la finale des anneaux et promet déjà de revenir encore plus fort en 2024.
     
  • Enzo Lefort en Escrime, a terminé son parcours en quarts de finale du fleuret individuel contre l’italien Garozzo champion Olympique en titre après un combat très tactique.
    Il s’est vengé quelques jours plus tard en s'emparant de la médaille d'or par équipe avec les fleurettistes : Maxime Pauty, Enzo Lefort, Erwann Le Pechoux et Julien Mertine !
     
  • Axel Clerget en Judo, s'est incliné contre le champion du monde 2019 Noel van T End en huitièmes de finale des moins de 90 kg.
    Mais il était aussi surmotivé par l'épreuve mixte par équipes, une première à Tokyo.
    En demi-finale, il matait celui qui l’avait éliminé en individuel, transcendé, il apportait le 3e points lors de la finale face au Japon et quelques instants plus tard il exultait une médaille d’or autour du cou avec Clarisse Agbégnénou, Teddy Riner et Sarah-Léonie Cysique (4-1).

Illustration freepik.com

#BravoLesBleus

Source : Yann STRAUSS
Responsable Pédagogique
 du dispositif de formation en double projet des SHN de l'ENKRE
Ecole Nationale de Kinésithérapie et Rééducation
12, rue du Val d'Osne - 94410 Saint-Maurice

Partager l'article